Qui sommes-nous ?

Structure du secteur associatif solidement ancrée dans le paysage socio-économique de la région du Grand Charleroi, ARCHIPEL possède une expertise de 40 ans dans l’accompagnement de la personne dans la gestion de sa mobilité professionnelle. Son expertise est largement reconnue en matière d’orientation et d’aide à la recherche de tout public : tout âge, tout niveau de qualification (aucun diplôme, CEB, CESI, CESS, bacheliers, universitaires).

Historique

A l’origine : Les Cellules de Reconversion, un outil au service de la reconversion des travailleurs et de la création d’emplois locaux.

ARCHIPEL a été créée le 1er janvier 1989 comme association de fait, à l’initiative du front commun syndical interprofessionnel FGTB/CSC pour faire face à la reconversion des travailleurs licenciés collectivement des entreprises du groupe VERLIPACK à Jumet et à Momignies.

Sa vocation première était d’apporter des réponses concrètes à la problématique des licenciements collectifs au travers de l’accompagnement des travailleurs concernés dans leurs démarches d’insertion socioprofessionnelle, de formation et de création d’emplois.

ARCHIPEL s’est constituée en ASBL le 31 décembre 1997 a obtenu des agréments pour des services issus de la méthodologie développée dans les cellules de reconversion, à savoir :
Organisme d’Insertion Socioprofessionnelle
– Agence Conseil en Économie Sociale


Aujourd’hui, les activités d’ARCHIPEL se concentrent sur 5 programmes : 
– Le Centre d’Insertion Socioprofessionnelle (programme MOVE).
– RAPE, recherche Active et Proactive d’Emploi pour personnes très qualifiées.
– OCR, Orientation et Conseils de Recherche
– CARE, Coordination et Accompagnement pour un Retour à l’Emploi
– Service d’Outplacement


Philosophie et valeurs

ARCHIPEL possède 30 ans d’expérience régulièrement adaptée et actualisée au service de la personne licenciée/en recherche d’emploi, quels que soient son statut, sa durée d’inactivité, son âge ou son niveau de qualification. Son approche est essentiellement pédagogique : former la personne au métier de chercheur d’emploi, la rendre autonome grâce à un accompagnement sur mesure.

Le projet professionnel intégré dans un projet de vie ; accompagner la personne dans un projet qui lui appartient et non pas faire un projet à sa place ; pas d’assistanat, mais un apprentissage de l’autonomie, dans le respect du rythme de chacun.